Suivez-nous sur Facebook

L’abeille

L’abeille domestique dite « Apis mellifera », est un insecte caractérisé par son comportement hautement sociable. Elle produit de la cire, du miel, recueille du pollen entre autre et co-habite en colonie dans la ruche. Pour faciliter leurs travaux, elle a élaboré 3 différentes castes sociales : la reine, les ouvrières et les mâles.

La reine a la responsabilité de la survie et de la progression de la colonie. C’est à elle que revient le contrôle de la population. Lorsque les fleurs commencent a se montrer le bout du nez  et que la nourriture revient au printemps, la reine prend sont rôle de pondeuse. Elle peut pondre jusqu’à 2000 œufs par jours au meilleur de la saison. Lorsque l’été tire a sa fin, elle diminue graduellement jusqu’à plus rien en hiver jusqu’au printemps prochain.

L’ouvrière quant à elle, effectue pratiquement toutes les autres tâches de la ruche. Elle crée la cire d’abeille qui servira  de lieu de naissance aux autres membres de la colonie et  de réservoir au miel. Elle sert de nourrisse aux larves pondues par la reine, les nourrissant et les protégeant. L’ouvrière a aussi le rôle d’aller récolter le nectar qui  servira à créer le fameux miel, récolter le pollen, le propolis qui isolera et solidifiera la ruche. Et c’est encore elle qui fera la gelée royale qui servira a nourrir la Reine tout au long de sa vie.

Finalement, les mâles, les faux bourdons. C’est eux qui se gardent le plus beau rôle dans la ruche. Bien que certaines lectures semblent nous dire qu’ils aident parfois à ventiler la ruche avec les ouvrières pour régulariser la température par temps trop chaud, la plus part des études démontrent qu’ils ne servent qu’à féconder la reine le moment venu. Une fois la reine fécondée ils meurent et la reine quand a elle, passera le reste de sa vie à pondre ses œufs.